Les nouveaux enjeux au cœur des solutions technologiques dédiées au tourisme

05 fév. 2010 | Posté par Aurélie Krau

Les systèmes informatiques sont en constante évolution. Pour les distributeurs et les fournisseurs de technologie, l’enjeu est d’intégrer les nouvelles technologies souples pour garantir des meilleures fonctionnalités. Etat des lieux de l’industrie…Les problématiques technologiques actuelles

Les enjeux technologiques actuels sont de développer des solutions flexibles, adaptables aux spécificités des producteurs primaires en amont, ou bien des distributeurs en aval, tout en gérant l’interopérabilité des systèmes, en ayant une base de données exhaustive, avec une offre provenant la plupart du temps de sources diversifiées, et avec une possibilité de customiser les outils.

Qu’en est-il de leur intégration chez les acteurs de la distribution ?

Les GDS, acteurs historiques (également appelés ‘legacy systems’, autrement dits ‘systèmes d’héritage’), sont entrain de faire évoluer leur business model et de tendre vers les nouvelles technologies offrant davantage de souplesse, et apportant de nouvelles fonctionnalités aux utilisateurs. Les agences de voyages online, les comparateurs/métamoteurs et les GNE (Global New Entrants), nouveaux entrants sur le marché, ont dès le départ proposé des solutions exclusivement web-based, se positionnant sur les nouvelles technologies souples. C’est pourquoi à ce jour, ces acteurs nouvelle génération proposent des fonctionnalités qui ne sont pas toutes intégrées par les GDS du fait de leur structure en « mainframe », plutôt rigide (voir notre article sur Air Canada qui est un cas significatif). D’autre part, les GNE tendent à faire évoluer eux aussi leurs solutions en développant des systèmes globaux prenant en compte toute la partie back office pour les producteurs primaires et pour les distributeurs, sur le même modèle que les GDS.

Deux modèles qui co-existent et interagissent

Nous avons donc deux business models dont les bases de développement ne sont pas identiques : nous avons les GDS qui sont des acteurs issus de la première génération de systèmes globalisateurs, étant bien implantés sur le marché, possédant une image de marque et une notoriété indéniable dans l’industrie du voyage, mais qui de nos jours sont concurrencés par des nouveaux entrants plus novateurs, issus du monde du web et initiés par les nouvelles technologies, qui imposent une nouvelle dynamique de développement et des nouveaux standards.

9 commentaires sur “Les nouveaux enjeux au cœur des solutions technologiques dédiées au tourisme”

  • Marie NOËL dit :

    Je ne peux pas résister à y aller de mon petit commentaire…
    D’accord avec tout ce que vous dites mais j’ajouterai que cette situation date un peu et que depuis lors, les GDS sont passés dans un autre monde… je me demande sincèrement ce qu’il va rester des GNE dans quelques années.
    D’autre part, à « GDS qui sont des acteurs issus de la première génération de systèmes globalisateurs, étant bien implantés sur le marché, possédant une image de marque et une notoriété indéniable dans l’industrie du voyage », j’ajouterais: en situation monopolistique, géants économiques et pieuvres commerciales infiltrées partout et à tout niveaux… tout simplement incontournables, disposant du temps et des ressources nécessaires pour se retourner et avaler le business des nouveaux entrants… quand ce ne sont pas les nouveaux entrants eux-mêmes qui se retrouvent dans le ventre du monstre…
    Bien sûr, on peut ne pas être d’accord… ;)

  • Aurélie Krau dit :

    Mais je t’en prie, le blog est là pour partager et faire circuler les idées ^^

    Effectivement dans l’article l’avenir du modèle GNE n’a pas été évoqué, mais tu as tout à fait raison : les GDS sont entrain de rattraper leur retard pris à l’égard des technologies issues du web, de plus comme tu dis (et le terme est bien parlant ;) : ce sont des « pieuvres » qui ont su s’implanter dans tous les mécanismes de l’industrie pour devenir quasi incontournable…
    L’avenir des GNE semble donc soit voué à un rachat par les géantes holdings GDS, soit à un développement effectué en parallèle, mais dans tous les cas en collaboration avec ces systèmes incontournables, tout simplement pour justifier leur modèle, et asseoir leur crédit.

    D’où la question que l’on peut se poser sur la percée d’un ITA Software sur le marché européen… Nous savons que des antennes locales ont été créées… mais aucune communication autour….

    Tu vois donc que, nos points de vue se rejoignent ;)

  • Marie NOËL dit :

    Aurélie, il se peut qu’on ait la réponse et attention ça fait mal !!!!
    http://www.lechotouristique.co.....isme,20212

  • Aurélie Krau dit :

    Oh !! Effectivement, ça fait mal !!! Merci pour l’info ^^
    L’interview de Christian Gossel pour nos mémoires laissait effectivement entendre que ITA n’excluait pas l’éventualité d’un rachat à terme. La philosophie de ses créateurs : relever un challenge et rendre le modèle viable.
    Mais de là à penser que Google rachèterait ITA….. je m’attendais plutôt à un GDS ^^

  • Marie NOËL dit :

    Oui, on l’avait pas vraiment vu venir ! Ca confirme en tout cas le fait que Google lorgne très sérieusement du côté du Tourisme…
    Cette rumeur de rachat fait un méga buzz ce jour, quitte à occulter complètement les estimations surréalistes et apocalyptiques de certains qui comparent le nuage de cendre islandais au 11 Septembre pour l’aérien.
    Il y a de très bons contenus sur Google-ITA sur le site hotelmarketing.com

  • Julia Kowalczyk dit :

    Une petite analyse un peu pessimiste pour les GDS, mais bien sympathique sur la question. Par contre, c’est en anglais:
    http://www.glgroup.com/News/Go.....47902.html

  • Aurélie Krau dit :

    Merci pour ces infos ^^ Très intéressant ! Une affaire à suivre de très près !

  • Bonjour,

    En effet, les nouvelles technologies sont des nouveaux enjeux pour le monde de demain. Elles sont surtout une porte d’entrée pour l’emploi car attire beaucoup de jeunes diplômés et des personnes souhaitant se reconvertir. Des départs à la retraites dans le secteur de l’industrie est prévu, donc les ouvertures seront grandes et normalement si tout vas bien l’emploi devrait repartir. Les nouvelles technologies et le développement durable est un créneau à ne pas rater !

    A bientôt

  • Aurelie dit :

    Bonjour,
    Effectivement, de nombreux emplois sont à pourvoir dans le domaine des nouvelles technologies. C’est la technologie qui constitue un levier primordial pour l’innovation et qui aujourd’hui prend tout son sens, particulièrement dans un contexte de marché où l’on entend énormément parler de ‘big data’. Mais il ne faut pas oublier que pour faire du ‘big data’ et aller vers une personnalisation de l’offre pour mieux répondre aux besoins des internautes, cela requiert des investissements tant technologiques que humains.
    Comme vous le soulignez, je pense que les nouvelles technologies sont un créneau à ne pas rater !
    Merci de votre commentaire. Au plaisir, Aurélie

  • Publier un nouveau commentaire

    Nom

    Email (ne sera pas publié)

    Site Web (facultatif)