Le voyage d’affaires : un secteur à la configuration évolutive

01 mar. 2011 | Posté par Aurélie Krau

Le secteur des voyages d’affaires est actuellement en plein mouvement, non seulement en termes d’évolutions métier, mais aussi au niveau des évolutions technologiques, comme le souligne l’article sur le nouveau potentiel des SSII. De nouveaux acteurs apparaissent, d’autres se repositionnent, le tout sur fond de nouvelles solutions technologiques.

Etat des lieux de cette configuration…

Historiquement : les Travel Management Companies (TMC) sont les acteurs de la réservation de voyages d’affaires

Afin de gérer leurs déplacements professionnels, les entreprises clientes référencent une agence de voyages pour leurs réservations de voyages d’affaires.

Sur le marché, deux leaders prédominent : American Express (Amex) et Carlson Wagonlit Travel (CWT). D’autres acteurs sont également présents, comme BCD Travel plus récemment installé en France (2006), ou des TMC en ligne comme Egencia (Expedia). De plus, afin de s’adapter aux besoins du marché, notamment à la cible PME-PMI, des TMC spécialisées sont nées, comme Avexia (filiale d’American Express) ou 3mundi. Les PME-PMI ont en effet des besoins plus pragmatiques que des multinationales, des besoins de services de proximité et d’accompagnement plus poussés.

Historiquement, l’outil de réservation des TMC est le GDS. Les GDS gèrent des profils société permettant de mémoriser les coordonnées de la société, du collaborateur, sa typologie, son numéro de matricule, les références des cartes de fidélité… De cette manière, la réservation est optimisée et plus rapide, nul besoin de saisir les informations à chaque nouvelles réservation.

Au niveau du business model, les TMC se rémunèrent aux transactions fees. Il est cependant en train de changer, au vu des politiques d’optimisation des coûts des entreprises et de l’apparition de nouveaux acteurs dans le corporate travel, comme nous le verrons plus en avant dans cet article.

Avec l’avènement du web, naissance de portails en ligne : les Self Booking Tools (SBT)

Les entreprises veulent optimiser leurs dépenses en voyages d’affaires. Elles s’en donnent les moyens : services spécialisés pour gérer les dépenses en déplacements professionnels, élaboration de politiques voyages de plus en plus structurées.

Mais cela passe également par l’adoption d’outils pour mieux cadrer les dépenses et réduire les fees imposés par les TMC. Il s’agit d’outils en ligne appelés SBT, comme KDS, Traveldoo, Get There (Sabre), AeTM (Amadeus). Ces plateformes web sont interfacées avec les fournisseurs : GDS, compagnies aériennes en direct (via WS), CRS des chaînes hôtelières, agrégateurs d’hôtels… Leur business model est également les transactions fees, mais ils sont inférieurs à ceux des TMC : la réservation est opérée directement par l’entreprise, le SBT est un intermédiaire technologique, il y a intervention de la TMC uniquement pour la billetterie (agrément IATA).

Chaque collaborateur a ainsi accès au portail, paramétré selon la politique voyage les process définis par l’entreprise : fournisseurs et tarifs négociés, classes de réservation autorisées selon profil de voyageur, type de transport selon le nombre de kms, tranches de tarifs, validation par le supérieur.

La tendance de la réservation en direct : des prestataires en ligne généralisent les espaces « Corporate »

Toujours dans une optique de réduire les coûts, les entreprises tendent à réserver en direct auprès des prestataires. Ces derniers proposent des espaces dédiés sur leurs sites web : chaînes hôtelières, compagnies aériennes, agrégateurs comme HRS, Hotel info… Tous ont développé des cellules Corporate qui gèrent les réservations de déplacements professionnels.

Pour les entreprises, passer en direct évite les fees des intermédiaires comme les TMC et les SBT. Cependant, cela multiplie les canaux de réservation si un SBT est adopté. Tout est une question de politique voyage : donner aux collaborateurs un point d’entrée unique à la réservation (SBT) ou définir des process en fonction de la prestation voyage.

Du côté des agrégateurs, c’est pourquoi il est intéressant de proposer à la fois un espace dédié sur leur site, et d’être interfacés sur les outils SBT.

Des TMC qui restent des acteurs incontournables du voyage d’affaires

Les SBT ont quelque peu remis en question le rôle des TMC. Mais ces acteurs historiques ont su tirer profit des évolutions du secteur en se repositionnant :
- Tout d’abord elles restent incontournables pour l’émission de la billetterie du fait de leur agrément IATA,
- Repositionnement en tant qu’experts métiers : les TMC ont développé des pôles de consulting, les entreprises peuvent externaliser l’activité de travel management auprès des TMC qui négocient pour leur compte auprès des fournisseurs,
- Rôle d’intermédiaire technologique : les TMC proposent également des SBT : développement de leurs propres portails comme CWT avec Symphonie, négociations d’accords avec les SBT du marché.

La boucle semble bouclée : malgré les évolutions et tentatives de contournement, les TMC semblent incontournables dans le voyage d’affaires.

Pour aller plus loin…

Pour aller plus en avant sur le secteur du Corporate Travel, je vous recommande ces quelques lectures :

- Etude réalisée par Egencia « Perspectives sur les politiques voyages en Europe »
- Le site web de l’Association Française des Travel Managers (AFTM) : publication de livres blancs, actualités relatives au voyage d’affaires…

Publier un nouveau commentaire

Nom

Email (ne sera pas publié)

Site Web (facultatif)