Le cas Star Alliance : instigateur du bouleversement des modèles dans l’aérien

10 jan. 2010 | Posté par Aurélie Krau

Dans un contexte concurrentiel très vif, les alliances de compagnies aériennes sont plus stratégiques que jamais. Star Alliance en chef de file a initié deux chantiers de plateformes communes ayant pour objectif de consolider l’offre et de faciliter l’accès aux stocks.

Star Alliance est très dynamique en matière de distribution : dès 2005, l’alliance a mis en place un projet de plateforme commune hébergée par Amadeus (CITP), et a amorcé un partenariat de distribution alternative avec les GNE (ACAP). L’enjeu de ce type de plateforme est une convergence des informations relatives à chaque compagnie : gain de productivité, partage des informations au niveau des clients…

La plateforme CITP

Star Alliance Common IT Platform (CITP) est en plein développement. A l’origine, le projet a été lancé avec Lufthansa et United comme compagnies pilotes, et a jusque là été adopté par Austrian, Adria Airways et Croatia Airlines. Les possibilités offertes par la plateforme sont diverses : elle offre aux membres une solution commune de gestion des stocks. CITP améliore les fonctionnalités CRM, l’échange d’informations sur les passagers communs aux membres de l’alliance, facilite l’accès aux stocks, mais aussi aux disponibilités, aux ventes, à la billetterie et à l’enregistrement des passagers.

Le projet ACAP

En parallèle et depuis 2005, Star Alliance a amorcé avec G2 Switchworks et ITA Software le développement de ‘Alternative Content Access Platform’, une solution à la carte répondant à ses besoins spécifiques, notamment sur le segment des voyageurs d’affaires. L’objectif est de réduire les 2 milliards $ de fees dépensées sur les GDS par les 16 compagnies membres.

Nous voyons donc une réelle volonté de mettre en place des projets communs. Ces derniers ont pour objectifs de mutualiser les coûts, mais aussi d’aboutir à des partages d’informations relatives aux clients. Il convient de se demander si des projets comme ceux-ci vont se généraliser au niveau de l’aérien, notamment au niveau des autres alliances ? Comment les acteurs de la distribution vont-ils s’y adapter ?

Publier un nouveau commentaire

Nom

Email (ne sera pas publié)

Site Web (facultatif)