Hébergement de vacances : le camping mise sur l’e-tourisme

19 mai. 2010 | Posté par Aurélie Krau

Le secteur de l’hébergement connaît des mutations depuis plusieurs années. Désormais, quand on évoque l’hôtellerie, il n’est plus uniquement question d’hôtels « traditionnels » de types chaînes, hôtels clubs ou villages vacances. Nous avons en effet d’autres acteurs qui prennent de l’ampleur et qui commencent à s’imposer dans les rangs : ce sont les chambres d’hôtes et les gîtes (Gîtes de France, Logis de France, Clévacances…), mais également le camping, (appelé Hôtellerie de Plein Air : HPA) qui remporte un grand succès avec la location de mobil-homes, où de nombreuses choses restent à faire au niveau de la distribution en ligne.

Qu’en est-il des acteurs « traditionnels » de l’hébergement ?

* Les hôtels (chaînes ou indépendants) restent le cœur du secteur de l’hébergement, mais connaissent des baisses de fréquentation. De plus, les séjours en hôtels ne sont pas forcément privilégiés pour les vacanciers qui préfèrent le modèle locatif.

* Les résidences de tourisme, quant à elles, subissent la crise de plein fouet. Ces hébergements, intimement liés au secteur de l’immobilier, ont eu le vent en poupe grâce aux lois de défiscalisation qui ont encouragé les propriétaires à investir (défiscalisation ZRR (Zone de Revitalisation Rurale) / loi Demessine) et qui ont boosté le parc français d’appartements de vacances. Mais avec le contexte économique actuel, la période est difficile. C’est le cas de Mona Lisa ou encore  Maison de Biarritz  qui connaissent d’importantes difficultés, n’étant plus en mesure de reverser les loyers aux propriétaires.

* On observe ainsi des repositionnements et des diversifications, comme le montre l’émergence des résidences affaires, qui sont des appart’hôtels situés en centre-ville. Ces résidences cherchent de nouvelles cibles à la croisée des touristes loisirs et des voyageurs d’affaires.
Ex : Adagio (émanation de P&V et Accor), Home Business, Citea

Qui sont ces nouveaux protagonistes de l’hébergement ?

L’offre hôtel club et village vacances semble mieux se porter, avec des références comme VVF, Belambra… Mais cette offre est maintenant portée par l’offre camping qui se restructure et évolue. Les vacanciers logent en mobil-home, offrant le même niveau de confort qu’un appartement, les sites s’apparentant de plus en plus à de véritables hôtels clubs ou villages vacances incluant activités, animations, services…

C’est dans ce contexte que le camping prend des parts de marchés importantes et croît chaque année. Si l’hôtellerie « classique » oscille dans ses taux de remplissage, ce secteur, qui est en pleine consolidation, ne connaît pas la crise. Les chaînes et groupes de taille grandissante se généralisent : Village Center, Yelloh Village, Flower Camping, Homair Vacances

Et l’on note également l’apparition de globalisateurs spécialisés, qui se calquent sur le modèle des agences de voyages online, comme par exemple Mistercamp ou Octopode.

La location de vacances : la nouvelle manne du e-tourisme

Dans la famille de l’hôtellerie classique ou encore des résidences de vacances, l’e-tourisme est plutôt bien développé. En ce qui concerne le camping, beaucoup reste à faire. Nous sommes encore en présence d’un web relativement déstructuré de par la configuration du secteur : il existe une grande part de campings indépendants ou de petites à moyennes structures qui ne disposent pas des moyens technologiques nécessaires pour se distribuer à grande échelle. Nous imaginons donc bien que le secteur va connaître un développement similaire à celui de l’hôtellerie dite classique. C’est d’ailleurs entrain de se produire avec la mise en place de campagnes d’affiliation (Camping & Co) et de la marque blanche (Octopode).

Les professionnels ont donc bien compris le potentiel de cette offre, avec plusieurs initiatives que l’on note :

* De nouveaux sites de ventes de séjours (TO online) apparaissent, comme Camping & Co qui propose même des solutions pour les séminaires d’entreprises.

* Les agences et TO online bien implantés sur le marché saisissent également la manne en mettant en place (pour la plupart) des stratégies de marque blanche, avec le TO Octopode en chef de file, et fournisseur du moteur sur : Voyages-sncf, Look Voyages, Promovacances, Opodo, Partir pas cher. Tous proposent ainsi depuis peu des séjours sous la tente ou en bungalow en agrégeant les offres d’Octopode. A noter d’autre part que Fram se positionne en producteur et va ouvrir en juin dans les Landes son premier village « Framissima nature » composé de bungalows et autres tentes-lodges, et que Travelhorizon ou encore La France du Nord au Sud intègrent également un onglet camping.

* Dans la famille des comparateurs en ligne, Location Vacances Express, comparateur pionnier dans la location de vacances, se positionne également sur la niche avec son site dérivé Mobilhome Express. Autre initiative : Toocamp, l’un des derniers nés des comparateurs de location en mobil-homes basé sur une solution novatrice (Convertigo) permettant d’agréger facilement l’offre des plus petits campings. Ou encore Comptoir Vacances qui a pour vocation de mettre en avant les exploitants de campings dans ses résultats de recherche.

Des évolutions intéressantes à venir

Il convient donc de surveiller de près le développement de l’offre camping, d’autant que des catalogues font également leur apparition en agences de voyages offline.

Pour aller plus loin…

Pour des informations complémentaires je vous recommande ces lectures très intéressantes :

http://www.tourmag.com/camping-le-nouvel-eldorado-du-e-commerce-touristique-!_a37226.html

http://www.drakkaronline.com/article90484.html

2 commentaires sur “Hébergement de vacances : le camping mise sur l’e-tourisme”

  • patrice dit :

    bonjour
    pour moi, la vraie mutation pour le HPA est la vente ferme à l’acte sur un site internet. En effet, des sociétés comme ctouvert diffusent les offres de campings de 1 ou 2 étoiles au fin fond du larzac depuis quelques années. Mais, ce système est basé sur une demande de disponibilité auprès du camping. Le jour ou ces campings accepterons, comme les hôtels de vendre leurs emplacements ou bungalows par des sites à travers d’allotements; nous saurons que la convergence de l’hôtellerie standard et de plein air est lancée

  • Aurélie Krau dit :

    Effectivement, les campings ont désormais accès à la technologie, qui est tout aussi complexe dans le secteur de l’hôtellerie de plein air que dans le secteur de l’hôtellerie classique.
    Je pense que le modèle auquel tu fais allusion est en cours : l’on se rapproche d’une activité de tour operating, des initiateurs ont lancé le marché (Mistercamp et Sudvacances notamment), d’autres vont suivre, certainement les principales agences de voyages online qui vont peut être mettre de côté la marque blanche au profit d’une production en propre.
    Je pense également qu’un véritable business est en phase de se mettre en place sur le canal online. A surveiller de près…

  • Publier un nouveau commentaire

    Nom

    Email (ne sera pas publié)

    Site Web (facultatif)